EP1

by Mia Verko

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
01:05
2.
3.
03:42
4.
00:59
5.
6.

about

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Ce EP est le premier d'une série de 4.

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

credits

released February 25, 2014

∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆

Philippe Cadieux
Luc Brunet
Rémi Labrecque
Guillaume Ouimet

Réalisation : Mia Verko

∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆∆

tags

license

all rights reserved

about

Mia Verko Montréal, Québec

contact / help

Contact Mia Verko

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: La cave
Quand je suis sorti de ma cabane
Y'avait deux gars qui m'attendaient
Avec une pelle pis un fanal

Ils m'ont dit "Viens, tu vas creuser
On aimerait ça récupérer
Ce qu'on a laissé dans ta cave"

Le grand qui a pas dit un mot
Était intimidant
Des poings comme des jambons
Pas de dents en avant

Je les ai suivi jusqu'en arrière
Où il y a la porte en diagonale
Qui mène à la cave au plancher de terre

Quand ils m'ont éclairé ça,
J'ai vu qu'ils étaient passés par là
Y'avait des trous un peu partout

Sans trop réfléchir
J'ai pris la pelle
J'ai frappé le gros au genou
Pis l'autre à la nuque

*******************************************************

The Cellar

When I stepped out of my cabin
There were two guys waiting for me
With a shovel and a lantern

They said, “Come, you’re gonna dig.
We wanna find what we left in your cellar.”
The tall one who didn’t say a word was intimidating
Fists like hams and no front teeth
I followed them out back
To the diagonal door
That leads to the cellar with a dirt floor

When they lit it up
I saw that they’d been through there
There were holes all over
Without thinking too much
I took the shovel

I hit the fat one in the knees
And the other on the back of the neck
Track Name: Mal d'aurore (le pianiste)
Il y a un pianiste au fond de la pièce
Qui fait chanter son instrument
J'écoute la plainte des clés
Noires et blanches

L'air a quelque chose de séduisant
Il m'enveloppe le cou
Comme un serpent
Le souffle quitte mes poumons
Langoureusement

Je sors dans la rue pour me vider
La tête de tous les mots que j'ai gardés
Dans un cahier noir décoloré
J'espère me rendre chez moi
Avant de me noyer

Là, j'ai fermé la porte à clé
J'ai monté toute une barricade
À l'aide d'oreillers
J'attends que le soleil soit levé
Avant de sortir

Mes craintes sont déjà moins concrètes
Elles finissent par se dissiper
Quand j'ouvre la fenêtre
Qui était restée fermée
Enfin, je respire

Si, à 9h01, tu réponds pas,
Je prendrai deux comprimés
Pour me calmer
Je vais te laisser quelques messages
Pour entendre ta voix
En attendant que tu me rappelles

J'ai besoin de ton aide...
Faudrait que tu penses à moi
Même si ça fait déjà deux mois
Qu'on partage plus un toit


*****************************************************

Morning Sickness (The Pianist)

There’s a pianist at the other end of the room
Who’s making his instrument sing
I’m listening to the black and white keys moan

There’s something seductive about the melody
It wraps itself around my neck like a snake
The air leaves my lungs languorously

I step out into the street
To clear my head of all the words that I’ve kept
In a faded black notebook
I hope to make it home before I drown

Now, I’ve locked the door
I’ve set up a whole barricade with some pillows
I’m waiting for the sun to rise
Before I come out again

My fears are already less concrete
They ended up dispersing
When I opened the window that had remained closed
Finally, I can breathe

But if, at 9:01, you don’t answer
I’m going to take two pills to calm myself down
I’ll leave you a few messages so that I can hear your voice
While I wait for you to call me back

I need your help
You should be thinking of me
Even though it’s already been two months since we shared a roof
Track Name: Mononcle
« Écoute-moi ben, mononcle
Prête-moi ta bonne oreille
Faut que je me vide le cœur
Avant que ça dégénère

Je voudrais qu’on mette quelque chose au clair
Qu’on remplisse les silences habituels

Quand t’es parti l’autre soir
En claquant la porte arrière
Même si t’es revenu plus tard
Libéré de ton fiel

J’ai trouvé ça bizarre de voir
Que mon manque d’argent t’affecte autant
C’est pas ce qu’il y a de plus grave, faut croire,
Si j’ai pas toute ma part du loyer

On a rien qu’à dater le chèque après le premier!

Quand j’étais seul
Y avait rien de plus facile
Que de compter mes cennes
La ceinture serrée
Mais depuis que t’es là
J’arrive pas
Fait qu’il faudrait que tu partes
Ou qu’on change d’appart »

« Viens pas me niaiser, ti-gars
Tu sais ben pourquoi t’es cassé
T’as tout le temps les narines givrées
Depuis qu’elle t’as laissé là

Tu me sors toujours le même refrain
“ Une petite ligne, ça remonte le moral. ”
T’as un trop-plein d’émotion dans les veines
Mais c’est pas avec la poudre que ça fera moins mal
Je sais que je suis mal placé pour te faire la morale, mais

Quand j’étais jeune
J’avais ben de la misère
À pas manquer de cash
Trois jours après la paie
Mais depuis que je touche plus
Aux osti de machines
C’est pas du tout pareil
Je suis redevenu maître de moi-même »

« Voyons donc
Tu te prends cinq gratteux au dep du coin
dès que tu reçois ton chèque
Ça revient au même
Pis les cigarettes
Que t’achètes en contrebande du voisin ? »

« On a chacun nos forces
Mais nos faiblesses se ressemblent
Comme deux tonneaux de goudron
On est suspendu par-dessus
T’as pas d’affaire à hausser le ton. »


************************************************

Uncle

“Listen up, uncle
Lend me your good ear
I need to get something off my chest
Before things get any worse
When you left the other night
You slammed the back door

Even though, when you returned,
You’d calmed down
I found it strange to see
That my lack of funds
Had gotten you so upset

I don’t see what the big deal is
If I don’t have my share of the rent
We can just postdate the cheque for after the first

When I was alone
I found that nothing was easier
Than counting my pennies
With my belt pulled tight
But since you moved in
I can’t make ends meet
So you’ll have to leave
Or we’ll have to find a new apartment”

“Don’t even try, kid
You know why you’re broke
Your nostrils have been frosted
Since she left you
You always give me the same excuse
“A little line makes me feel better.”

You’ve got too many emotions
Running in your veins
But that powder won’t make the pain go away
I know you don’t want to hear this from me, but

When I was young
I had a really hard time
Not running out of cash
Three days after payday
But since I swore off
Those fuckin’ machines
Everything’s changed
I’ve regained control of myself”

“As if!
You buy five scratch’n’wins
At the corner store when your cheque comes in
And what about the contraband cigarettes
You buy from our neighbour?”

“We each have our strengths
But our weaknesses
Are like two barrels of tar
We’re hanging over them
You’ve got no business raising your voice!”
Track Name: Stronger Man
Oooooh, girl
I will try to be a stronger man
Oooooh, I will do all that I can
But I’m just a man, girl
I’m just a manchild

Y’a la fois où je t’ai dit
Que j’étais pas rémunéré
J’ai mis ma paie en poche
Pour pas avoir à payer
Pis l’autre soir, tu voulais savoir
Si ta jupe a t’allait bien
Mais j’arrive pas a distinguer
Les petits picots de celle
Avec des rayures jaunes
Pis des lignes bleues en transversale


********************************************

There’s the time I told you
That I was working for free
I put my paycheque in my pocket
So I wouldn’t have to pay
And the other night
You wanted to know
If your skirt looked good on you
But I can’t tell the difference
Between the little polka dots
And the one with the yellow stripes
And the blue lines that go across
Track Name: Orchestrale (la séparation)
Une petite clôture qui nous sépare
Pis lui, il est déjà parti jouer dans la neige
Les jeunes, ils s’habituent vite, qu’ils disent
Mon petit homme a l’air de bien prendre ça
Mais c’est plus à moi que je pensais

En m’orientant vers la voiture
Un gros pincement à la poitrine
J’ai failli rebrousser chemin
Mais j’ai tenu bon, pis je me suis ressaisie
Ma vision brouillée m’empêchait de conduire

Je suis allée voir ma mère
Elle m’a mis ça au clair
Elle m’a dit : « Quand on est toute seule, mieux vaut s’en remettre que s’en faire. »
Contrairement à ce que mon père s’obstine à dire
La belle époque entre moi pis lui est loin d’être révolue
Il nous reste les soirées, la fin de semaine
Je prendrai congé l’été prochain, on ira voir Disney

Tant qu’elle n’est pas faite
Elle reste à faire

C’est le mauvais feeling qu’on a quand on n’est pas dedans
Ou les caresses qu’on se fait sans culpabilité
Ils serrent la vis avant de nous laisser respirer
Les gros bras, la nostalgie hyper sucrée
Elle a l’air d’une petite ville à l’horizon
Un château de cire au grand soleil
Une tour d’ivoire blindée


********************************************

Orchestral (The Separation)

There’s a little fence between us
And he’s already off playing in the snow
Kids adapt quickly, they say
But I was mostly thinking about myself
Looks like my little man is taking it well

As I headed toward the car
A stinging tightness in my chest
I almost turned back
But I resisted and got a hold of myself
My blurred vision kept me from driving

I went to see my mom
She cleared things up for me
She said, “When you’re alone,
it’s better to get over it than to get upset.”
Contrary to what my dad insists
The best times between us are far from over
We still have our evenings and weekends
I’ll take time off next summer
We’ll go to Disney

As long as it’s yet to happen
It’s got to be done

It’s the bad feeling you get when you’re out of it
Or the guiltless caresses we share
They tighten the screw before we’ve had the chance to breathe
Those big arms and that super sweet nostalgia

It looks like a small city on the horizon
A wax castle in the sunlight
An armoured ivory tower